‘’Pédophilie dans l’Église : le poids du silence..’’

.’’

‘’Pédophilie dans l’Église : le poids du silence..’’

Ce titre pourrait être celui d’un polar italien ou d’une fiction cinématographique à intrigue ‘’satanique’’. Que nenni ! il s’agit bien d’une réalité qui sévit dans la sphère religieuse chrétienne, voir ailleurs.
Pour l’heure, ‘’ Pédophilie dans l’Église : le poids du silence..’’ est bien le titre d’un reportage documenté de France 2.
En effet, le mardi 21 mars 2012, la télévision publique française a diffusé dans le cadre de son Magazine ‘’Cash Investigation’’ présenté par Elise Lucet, un document exclusif sur les prêtres et la pédophilie.
‘’ Malheur à celui par qui viendra le scandale’’. En dédiant cette tirade à ses fidèles, Jésus Christ ne pensait pas que certains parmi ces derniers allaient lui donner une dénotation erronée, loin de la vision de l’auteur de la maxime. Pour nombre de chrétiens il vaut mieux garder l’omerta sur les pratiques contraires aux enseignements de la Bible de peur d’être indexés…car par eux, ‘’le malheur pourrait arriver’’.
Alors que selon le missionnaire français, Le Père Stéphane Joulain, lorsque Jésus Christ dit : ‘’ Malheur à celui par qui viendra le scandale’’, il faut tout simplement comprendre que si vous êtes auteur d’une pratique contraire à la morale religieuse ou de tout autre fait non prescrit par l’Eglise, vous en assumerez les conséquences le jour du jugement dernier, si les portes de l’enfer ne vous seront pas grandement ouvertes.
Pour revenir à notre problématique du jour sur la pédophilie au sein de l’église, le magazine ‘’Cash Investigation’’ nous a assez édifié sur l’ampleur de ce phénomène diabolique qui dure depuis la nuit des temps; surtout que les auteurs de pédophilie en soutane ne sont presque jamais inquiétés, ni par l’application du droit canonique ni par la justice ordinaire.
Certains faits et chiffres ont retenu notre attention. A ce jour ce sont 4 400 prêtes qui sont accusés de pédophilie qui circulent librement sur la planète sans que le clergé catholique ne s’en émeut. Si le Vatican n’en fait pas un sujet tabou ; allant même à couvrir certains prélats indexés et même jugés coupables à l’issue d’audiences judiciaires.
Pour échapper à la justice des hommes, le clergé catholique s’adonnerait à une pratique qualifiée de Solution Géographique qui consiste à tisser une toile d’araignée dans le monde en affectant loin des lieux de scandale de pédophilie, les prêtes pris ‘’le sexe dans le sac’’. Lorsqu’ un prêtre x est soupçonné en Afrique, on l’affecte en Europe…et si le scandale a eu lieu en France, le prêtre prédateur est muté au Canada. Alors que se déploie ce tour de passe pour noyer le poisson, pendant ce temps ce sont des centaines voir des milliers d’enfants de 7 à 1 4 ans qui sont anéantis à jamais ; portant le poids des attouchements et vivant leur psychodrame jusqu’à la mort si certains ne suicident pas.
Allons à présent sur les traces de certains prédateurs de l’église, pédophiles devant l’éternel.
En 1997 au Canada, un mandat d’arrêt intentionnel est lancé contre le Père Rivoire de nationalité française. En prévision d’une arrestation, il est exfiltré par sa congrégation et envoyé à Goult, bourgade française
située dans le département du Vaucluse (la région Provence-Alpes-Côte d’Azur).
Dans ce maillage de mouvement complices pour échapper à la justice, on note ces dernières années, 95 affectations de prêtres pédophiles présumés, 802 victimes ; des enfants victimes d’attouchements et d’abus sexuels perpétrés par des prélats.
Une victime a été obligée de garder le silence de l’âge de 07 à 87 ans, où elle a fini par se libérer de ce poids de l’histoire. Cet octogénaire ne voulait pas traîner ce boulet dans sa tombe.
Avec ses 200 millions de fidèles chrétiens francophones, L’Afrique est le terrain de chasse prisé des prédateurs de sexes juvéniles.
Le cas du Frère Albert qui a servit durant des années à Conakry (Guinée) est symptomatique de ce malaise profond.
Dans le reportage de France 2, Frère Albert reconnait même les faits d’attouchements d’enfants à Conakry et il a même eu l’outrecuidance d’affirmer ‘’on caméra’’ qu’il était intouchable en Guinée. Jésus Christ dans les cieux, à dû couler des larmes en écoutant les abominations de l’une de ses brebis égarées et censée édicter la bonne conduite à la communauté de croyants.
En 2002 le Frère Albert est expulsé de la Guinée; trop tard il avait déjà détruit la vie de nombreux enfants guinéens.
Un autre fait marquant en Afrique, réservoir supposé des pédophiles en soutane de tout acabit et en mal de proies faciles et vulnérables.
Direction Yaoundé au Cameroun. Alors qu’il a accepté volontiers d’accorder une interview au reporter de France 2, l’Archevêque Mgr Atanga Joseph se rétracte quelques minutes après le début de l’interview. Coût de théâtre. Le journaliste révèle avec copie en main, l’existence d’une lettre écrite par Mgr Atanga Joseph et adressée au Curé Général de la Communauté St Jean, des Missionnaires de l’Eglise Catholique dont le siège est en France.
Dans sa missive, Mgr Atanga Joseph affirme qu’il a dû peser de tout son poids pour que la justice camerounaise n’instruise pas du tout l’affaire de pédophilie mettant en cause ‘’ Père Emanuel’’ ; un prête de la Communauté St Jean en poste à Bertoua, une ville camerounaise. Dérouté Mgr Atanga Joseph ne trouve mot que d’accuser le journaliste d’être en possession d’une lettre confidentielle. Une lettre qui prouve l’ingérence flagrante et l’influence avérée de l’Eglise sur la justice. Le Père (Géniteur) de l’unes des victimes du Prêtre Emanuel qui a entre temps, porté plainte pour abus sexuel sur mineur , a même été informé par les autorités de la justice camerounaise que les prêtes ne sont pas des justiciables comme tout citoyen car pour la justice au Cameroun, s’attaquer aux hommes en soutane, c’est s’attaquer à toute l’église catholique, donc au Vatican.
Et rebelote le Père Emanuel est affecté à Bologne en Italie laissant derrière lui de nombreuses victimes ; enfants camerounais abusés par ce prête qui ne sera pas inquiété.
‘’Pour voir le Pape, il faut se rendre à Rome’’ dit un adage bien connu.
Dans les différents comptes rendus de lecture sur le sujet du jour que nous avons lus dans la presse française, un titre a retenu notre attention ; son contenu aussi…Lisons ensemble :
‘’Dialogue surréaliste entre Elise Lucet et le Pape’’
‘’Cash Investigation n’épargne pas le pape François, réputé pour sa politique de « tolérance zéro » à l’égard de la pédophilie. ….Jorge Bergoglio (le Pape Benoit…), alors archevêque de Buenos Aires, « aurait tenté de faire innocenter un prêtre jugé pour pédophilie », le père Julio César Grassi, en transmettant à la justice une contre-enquête à décharge avant son procès en appel en 2010. L’accusation donne lieu dans le documentaire à un dialogue assez surréaliste entre Élise Lucet et le pape, lors d’une audience générale place Saint-Pierre à Rome. « Dans le cas Grassi, avez-vous tenté d’influencer la justice argentine? », lui demande la journaliste. Le pontife, manifestement surpris, fronce les sourcils et répond : « Pas du tout ».
Selon l’émission, 18 prêtres condamnés pour agressions sexuelles sur mineurs ou viols en France « sont toujours en activité au sein de l’institution catholique.’’
Faut-il rire ou pleurer de ce que nous venons de lire ? Soyons sérieux: avons-nous conscience qu’il s’agit bien de vies d’enfants anéantis à jamais par des prédicateurs enragés ou prédateurs patentés et féroces qui se sont trompés de monastère ? Existe t-il un bien plus précieux pour une famille que sa progéniture ? Les enfants au demeurant, ne sont-ils pas la prunelle de nos yeux ? Les lois portant protection des enfants ne sont-elles pas (du moins en théorie) plus sévères à l’encontre des persécuteurs d’enfants ?…Alors diantre pourquoi ce silence ? Pourquoi cette impunité criminelle qui toque aux portes de nos consciences complices et coupables ?…
A l’épilogue notre cris de révolte, ce qui demeure pour nous plus surréaliste, c’est quand des femmes victimes en Argentine du temps où Mgr Jorge Bergoglio (le Pape Benoit ) était l’Archevêque de Buenos Aires, traitent avec conviction le pape actuel de menteur.
Si le pape est traité de menteur, sans un démenti formel du Vatican, sur qui des millions de fidèles catholiques pourront- il compter pour les guider spirituellement ici bas ? Blasphème ou sont-ce des allégations qui méritent d’être élucidées ? Loin de nous la volonté de mettre en cause la haute autorité papale, mais pour nombre de bergers, il faut que la vérité émerge sur les accusations portées à l’encontre du Souverain pontife qui demeure pour toute l’humanité sans distinction de race et de religion, un repère à travers les sillons d’un monde aussi complexe.
Père Stéphane Joulain de préciser: ‘’L’Église se perçoit trop souvent comme une société parfaite…l’humanité est marquée par le péché. Que des hommes commettent des fautes, ce n’est pas surprenant, ce qui l’est, c’est qu’elle se complaise là-dedans…’’
Au total, la loi de l’omerta sur les crimes de pédophilie de prêtres ne peut être une fatalité…loin s’en faut !
Aussi, ‘’Le poids du silence’’ face à l’ampleur de la montée en puissance de la Pédophilie dans l’Église et l’impunité (avérée ou non) ne peuvent-ils prospérer ad Vitam aeternam.
Enfin, face à ce fléau qui frappe de plein fouet des milliers d’enfants au monde, ‘’Afrique mon Afrique réveille toi et sors de ton comas profond’’…. Ainsi soit il !
Soumahoro Alfa Yaya. Journaliste

Faire un Commentaire